Rapport annuel 2018-19 du président

Les 25-26 août 2018 se sont rassemblés plus de 70 Bérubé à  l’Hôtel Travelodge Québec. Cette rencontre annuelle a permis de souligner les trente ans de la régionale de Québec et de se remémorer les trente années écoulées depuis le rassemblement tenu à Rivière-Ouelle en 1988. Nous avons eu également l’occasion d’accueillir une nouvelle vice-présidente, Marie #1741. 

Les 28-29 et 30 septembre, notre association était présente au Salon des associations de familles organisé dans le cadre de la FADOQ 50 ans+, régions de Québec et Chaudière-Appalaches. On y a notamment souligné la Saint-Michel, fête des Normands, qui tombe le 29 septembre. Nous serons également présents cette année au salon qui se tient de nouveau au Centre de foires de Québec, cette fois-ci les 27-28 et 29 septembre.

À sa séance du 3 novembre, le conseil d’administration a fait le bilan de cette initiative. C’était la première fois que notre Association participait à ce salon d’un nouveau genre. Notre kiosque était bien situé. Nous avons eu trois nouvelles inscriptions, une réinscription et un membre a profité de l’occasion pour payer sa cotisation. Nous y allons surtout pour la visibilité que cela nous offre, tout comme la plupart des autres associations présentes.

Il y a par ailleurs du changement au plan des régions. Après quelques années de ralentissement, notamment depuis le dernier rassemblement tenu à Laval en 2016, l’association régionale de Montréal a cessé ses activités. Peut-être sera-t-il cependant possible un jour d’y relancer un comité régional s’il y a des bénévoles pour l’animer. En mars dernier, le conseil d’administration de l’AFB en est d’ailleurs venu à la conclusion qu’il valait sans doute mieux abandonner la notion « d’association régionale » pour revenir à l’idée de comité que nous avions dans nos règlements à nos débuts. S’il y avait de l’intérêt de la part de nos cousins Plourde, il serait même intéressant de leur dédier un comité pour l’organisation d’activités les concernant.

Le CA de la région de Rivière-Ouelle nous a quant à lui fait savoir qu’il s’était dissous. Rien n’allait plus comme avant depuis le décès d’André, mon prédécesseur, en 2016.  Il avait toujours été très actif dans la région. L’argent que cette région avait accumulé a été remis à l’Association en nous demandant qu’il soit utilisé lorsqu’il y aura une activité dans la région de Rivière-Ouelle, par exemple en lien avec le 350e de cette municipalité en 2022. C’est ce qui fut fait pour le projet Passeurs de mémoire dont il est question plus loin dans ce rapport.

C’est également à la même rencontre du CA que nous avons pris connaissance des résultats obtenus par deux Bérubé testés pour le BIG-Y, lesquels ont établi un lien avec les Carlgren (Kärlgren) de Suède. Je suis un descendant de Mathurin et Mark #1482, qui habite au Wisconsin, descend de Pierre. Nous avons seulement six mutations différentes entre nous sur 246 et très peu avec celles des Carlgren, dont quelques-unes ne sont pas encore identifiées. Celles-ci sont de toute évidence apparues postérieurement à l’existence de l’ancêtre commun des Bérubé et des Calgren (Kärlgren) qui vivait vraisemblablement au Haut Moyen âge, il y a certainement mille ans ou même, un peu plus. Le sujet a été traité dans Le Monde Berrubey, numéro de l’hiver 2019, aux pages 17 et suivantes. Il n’y a pas eu de nouveaux développements depuis, mais nous continuerons à suivre le dossier et à en informer nos membres par la revue.

À sa rencontre du 30 mars 2019, le conseil d’administration s’est notamment penché sur un projet de sondage que l’Association des familles Fournier a réalisé pour mieux connaître les intérêts de ses membres. Il a été décidé d’adapter le questionnaire aux réalités de notre association et de le transmettre à l’automne dans Le Monde Berrubey. Une contribution nous avait par ailleurs été demandée pour le projet « Passeurs de mémoire », pour un circuit touristique Bérubé, une suite au projet Fil rouge à Rivière-Ouelle. Celui-ci vise à enrichir l’expérience en baladodiffusion par l’ajout de contenu généalogique en lien avec les 24 familles ayant des racines dans le Kamouraska. Il a été lancé officiellement le 27 juin. J’y étais présent à titre de président de la Fédération des associations de familles du Québec (FAFQ).

Notre CA s’est de nouveau réuni le 8 juin en prévision de la présente rencontre annuelle et du salon de la fin de septembre. Il y a été fait état de la dernière assemblée générale de la FAFQ tenue le 11 mai et à laquelle nous représentait Cécile, notre trésorière. J’y étais également pour présider l’assemblée qui a connu une bonne participation.

Le Monde Berrubey (LMB) est encore paru quatre fois durant l’année, un exploit pour certains à sa 31ième année d’existence. Mais, il ne contient pas toujours que de bonnes nouvelles. Plusieurs membres actifs de l’Association nous ont quittés. Pensons notamment à sœur Léa Bérubé #279, à Hélène  #1029, à Laurette, ancienne présidente régionale et membre du CA, de même qu’à Magloire  #0699 auquel il a été rendu hommage dans le LMB du printemps.

Comme vous l’aurez sans doute déjà constaté, il y a de plus en plus d’articles qui sont traduits en anglais grâce à la collaboration de Marc, un Ontarien qui en a remplacé un autre cette année, Richard, lequel affronte des problèmes de santé. Nous remercions Richard pour les services qu’il a rendus à l’association pendant des années. Petit à petit, nous accueillons plus de cousins provenant des quatre coins d’Amérique et dont la famille est anglophone depuis déjà quelques générations. Cela nous rappelle que nos ancêtres de Nouvelle-France et d’Acadie ont au moins autant de descendants dans le reste de l’Amérique qu’ils peuvent en avoir au Québec même.

De nouveau cette année, je veux adresser un gros merci, au nom de tous les membres de l’Association, à celles et à ceux qui se dévouent pour garder notre association vivante, reconnue pour sa valeur et respectée. Cela fait honneur aux Bérubé dans leur ensemble, ceux qui ont eux-mêmes beaucoup de mérite et même ceux qui en ont un peu moins…

J’en profite aussi pour remercier celles et ceux qui ont recruté un ou des nouveaux membres cette année, tout en vous invitant à faire de même lorsque vous en aurez l’occasion.