Généalogie

Vous trouverez ci-après des informations d’ordre généalogique sur au moins les huit premières générations de Bérubé vivant en Amérique du Nord.

Introduction

Introduction à la liste des descendants de l’ancêtre Damien Bérubé
Cette liste de 190 pages à date est simple, extensible, facilement compréhensible et accessible à tous sur Internet. Elle tend à regrouper le plus possible de descendants de l’ancêtre Damien Bérubé en Amérique du Nord. Les 5 premières générations de cette longue liste est abrégée ci-après pour faciliter l’accès aux générations suivantes.
Les renseignements disparates qui ont servi à monter cette liste ont été tirés de deux sources principales, des Tomes 1 et 11 du volume «Les Bérubé d’hier et d’aujourd’hui» publiés par l’Association des Familles Bérubé en 1988 et en 2000 ainsi que de l’oeuvre inédite de feu François Beaulieu de Trois-Pistoles qui a recueilli durant toute une vie des données familiales en Amérique du Nord, oeuvre dont j’ai pu extraire la partie Bérubé. La première source a fourni deux types de données soit celles illustrées en tableaux et fournies par le regretté généalogiste Georges Bérubé et celle contenues dans des articles fournies par de nombreuses familles Bérubé pour décrire leurs histoires familiales.
Cette liste est présentée sur des feuilles horizontales où chaque ligne n’est réservée qu’à un seul individu. Ces lignes ou rangées sont recoupées par 14 colonnes virtuelles différenciées par leur entête en haut de chaque page. Mises à part la colonne d’extrême gauche réservée au numéro d’identification d’un individu (création exclusive de Georges Bérubé) et celle d’extrême droite réservée à son lieu de mariage, les 12 colonnes centrales décrivent chaque individu commençant par son prénom placé dans la colonne correspondant à sa génération qui suit celle de l’ancêtre Damien Bérubé puis suivies aléatoirement, si connues et si l’espace le permet, des informations telles que: années de naissance et de mortalité, état civil (& pour marié), année de mariage, nom du conjoint avec ses années de naissance et de mortalité ainsi que du nombre de leurs enfants, garçon et fille.

Comme la colonne 111 de cette liste était généralement vide, elle se prêtait bien à la superposition des références aux articles décrits par les familles Bérubé dans les Tomes 1 et 11 à la gauche des familles correspondantes. Il serait possible d’y ajouter également des références provenant du bulletin Le Monde Berrubey. Il y a encore des Tome 11 en vente.
Les prénoms des individus se succèdent verticalement toujours de la façon suivante: les enfants sous le nom de leur père mais avec décalage d’une colonne vers la droite. Puis ces enfants se succèdent verticalement dans la même colonne par ordre de séniorité, lorsque connu. Cette succession verticale ne se trouve interrompue que lorsque ces enfants eux-même ont des enfants. Mais les enfants de femmes y sont exclus parce que ne portant plus le patronyme Bérubé, plutôt celui de leur conjoint.

Des données sur un individu peuvent provenir d’une seule, de deux ou de trois sources à la fois. Des différences sont parfois observées d’un doublon à l’autre. Il est facile d’ajouter à la liste de nouvelles rangées ou même de modifier ou de fusionner des éléments dans chaque rangée. Les descriptions s’enrichissent et se complètent ainsi. Seul Georges Bérubé a associé un numéro identitaire à chaque prénom, ce qui a grandement facilité leur classement sur la liste.

La liste a été conçue avec mon ordinateur iMac d’Apple et l’application Pages. La police utilisée est Helvetica de taille11 points. La clé espace est utilisée pour saut de colonnes. La compatibilité avec les ordinateurs Windows peut se faire avec la fonction exportation vers Word sous Fichier dans la barre de Menu.

Comme statistique, ce cahier de 190 pages ou 95 feuilles recto verso contient 6170 prénoms. Dans la liste précédente, des 2183 mariages inscrits 15,4% ont été célébrés aux É.-U. tandis que 3,1% l’ont été dans le reste du Canada. Il est difficile d’évaluer la proportion des Bérubé vivant aux États-Unis à cause d’une nombreuse migration aller-retour entre les 2 pays. Assumant que les fils de mariés aux É-U. y demeurent, on les estime à environ 12,5% (750/6000) alors que ceux habitant dans le reste du Canada à 3.2% (190/16000). Dans une étude précédente basée sur le nombre d’adresses relevées dans le livre «THE WORLD BOOK OF BERUBES» publié par Hakbert’s family héritage vers la fin du siècle dernier, j’y ai relevé 2,315 ménages aux États-Unis, soit 27% (principalement au Massachusetts) et 6,176 ménages au Canada, soit 73% (principalement au Québec) sur un total estimé de 8491 ménages en Amérique du Nord.

Voici la quantité d’individus recensés dans la liste, par génération: 1=2, 11=7, 111=22, 1V=78, V=255, V1=329, V11=690, V111= 1438, 1X= 1342, X= 1341, X1= 580, X11= 86 pour un total de 6170. Dans le Tome 11, la génération V111 énumérant tous les hommes procréateurs de Georges et de Alfred (pages176 à 210, à raison de 35 prénoms par pages) comprend 1150 individus tous inclus dans notre liste de 1438 (à l’exception de 14).

Assumant que 5% des individus nés dans cette génération sont morts avant l’âge adulte et qu’un autre 10% soit resté célibataire, ce nombre total de mâle dépasserait 1328. Comme il y a autant de naissance de sexe féminin que masculin, la génération V111 dépasserait 2656, disons 3000, le double de ceux listés. Utilisons ceci comme barème. La génération 1X a peut-être eu 3 enfants et la génération X, 1,5 enfants. On peut spéculer la-dessus.
Cette liste peut contenir quelques erreurs, certaines contradictions ayant été observées dans différentes sources. Toute addition ou erreur importantes peuvent être communiquées à moi-même, Magloire, ou à Michel, président de l’AFB.

Il existe de nombreux toponymes ressemblant à ceux de Bérubé ( ). Plusieurs d’entre eux sont de vrais Bérubé comme certains Bérubé n’en sont pas réellement. Grâce à l’ADN, cet outil permet maintenant de les différencier. Notre président de l’AFB, Michel, a amorcé un travail remarquable en ce sens.

Je crois que Georges serait content de voir cette liste et même de la voir complétée par les données supplémentaires que Alfred et lui-même ont recueillies durant toute leur vie.

Juillet 2016 Magloire Bérubé
811-888 De Villers
Québec, Qc G1V 5B5